Les zoonoses du chien : quelles sont-elles et comment s’en prémunir ?

Les chiens peuvent-ils transmettre des maladies aux humains ? La France comptant près de 8 millions de chiens, la question vaut le coup d’être posée ! Aujourd’hui, interrogeons-nous sur les zoonoses du chien, en suivant quelques pistes de notre vétérinaire Hélène Gateau.

En bref, qu’est-ce qu’une zoonose ?

Hélène Gateau, Dr Vétérinaire : Une zoonose est une maladie due à une bactérie, un virus, un champignon, un protozoaire ou un ver, qui se transmet de l’animal à l’humain ou, potentiellement, inversement.

Parlons des zoonoses du chien : comment se transmettent-elles ?

Hélène : Selon l’agent pathogène, les modes de contamination sont très variables. Différentes maladies et affections peuvent se transmettre par :

  • morsure (c’est le cas par exemple de la rage) 
  • léchage d’une plaie (là aussi mode de transmission de la rage)
  • contact cutané : c’est le cas pour la teigne ou la gale
  • les selles, qui peuvent contenir des parasites internes (toxocarose / échinococcose ) ou des bactéries (salmonelle / Escherichia coli / listeria) (contact avec une peau abimée, ou contact via des mains non nettoyées).
  • les urines (leptospirose)
  • lorsque l’agent pathogène peut résister à l’air libre : par des surfaces de l’environnement souillées (poils ou des particules fécales invisibles, dépôts d’urines)
  • un vecteur : c’est-à-dire un hôte intermédiaire qui héberge  l’agent pathogène et peut ainsi le faire passer de l’animal à l’homme (maladie de Lyme). Ce cas est beaucoup plus rare : il est très rare qu’une même tique passe du chien à l’homme (il lui faut un stade de développement dans le milieu naturel avant de recontaminer un autre hôte via un repas sanguin).

Nous vivons en grande proximité avec nos animaux. Les zoonoses du chien sont-elles courantes de ce fait ?

Hélène : Autrefois, le chien vivait principalement en extérieur et ne participait que très peu à la vie familiale. Le mode de cohabitation avec nos animaux domestiques a changé : les chiens partagent nos lieux de vie, viennent dans la cuisine, sur nos canapés voire nos lits. Forcément, le risque de zoonose est plus élevé… Cependant, le niveau de médicalisation des animaux a aussi nettement augmenté. Ce qui les rend davantage sanitairement compatibles avec la place qu’ils occupent dans nos foyers.

À noter qu’avec les chiens nourris avec de la viande crue, il existe un risque accru de transmission, par excrétion fécale, de bactéries potentiellement pathogènes pour l’humain (E.Coli, salmonelles, listeria).

Souvent moins attentifs aux précautions d’hygiène, les enfants peuvent être plus à risque de transmission de certaines zoonoses

Quelles les maladies notables pouvant se transmettre du chien à l’humain ?

  • teigne, maladie touchant la peau, due à un champignon
  • gale, due à un acarien
  • leptospirose, due à une bactérie et transmise via les urines (transmission à l’humain par contact avec une lésion ou les muqueuses)
  • rage : la France est reconnue indemne depuis 2001  mais il y a toujours des risques lors de voyage à l’étranger dans des zones où le virus de la rage circule toujours
  • toxocarose :  due à un ver, transmission oro-fécale, plus fréquente chez les enfants (port de la main à la bouche sans désinfection)
  • colibacillose, due à des bactéries de type Coli et transmissible par léchage
  • salmonellose, maladie bactérienne qui peut se transmettre par ingestion indirecte (porter les mains souillées à la bouche)

Encart : un cas de rage canine en France ? En octobre 2022, l’Institut Pasteur a confirmé la détection d’un cas de rage canine en France. Il s’agissait d’un chien arrivé en refuge en France et décédé à la fin du mois. Les personnes exposées ont été prises en charge et, heureusement, aucun autre chien du  refuge n’avait été en contact avec le chien malade. Il arrive que des cas exceptionnels de rage soient détectés en France ; il s’agit toujours d’animaux importés de pays touchés.

Gestes d’hygiène, vaccination… Comment se prémunir des zoonoses du chien ?

Hélène : Par prévention, pensez à faire vacciner votre chien contre la leptospirose, et à le vermifuger régulièrement (surtout s’il chasse ou s’il croise des animaux sauvages).

Quelques gestes d’hygiène doivent faire partie du quotidien avec nos chiens : se laver très fréquemment les mains après les avoir touché, désinfecter les accessoires et surfaces, si possible ne pas dormir dans le même lit… Attention en particulier aux enfants, qui ont tendance à toucher à tout puis à se porter les mains à la bouche.

Autre note pour les chiens nourris au régime BARF (viande crue) : celui-ci nécessite des précautions de conservation et préparation très strictes. Un défaut d’hygiène expose le chien et son maître aux contaminations. Il est nécessaire de garder un œil sur l’origine de la viande et ses conditions d’acheminement, de la conserver congelée à -20°C, de veiller à respecter la chaîne du froid, de préparer les repas avec du matériel et sur les surfaces uniquement dédiées à cet usage (et non à l’utilisation humaine), et de nettoyer soigneusement la gamelle après chaque repas.

Enfin, si votre chien fait ses besoins dans le jardin voire dans votre potager, pensez à ramasser régulièrement les selles et à bien nettoyer les légumes qui proviennent du jardin.

Passionnée par le lien qui nous unit aux animaux, Hélène Gateau est vétérinaire, chroniqueuse, journaliste et auteure. Nutrition, comportement, éducation… Hélène vous livre ses conseils pour vous aider à mieux comprendre vos chiens et leurs besoins.

Laisser un commentaire