Toiletter son chien : les soins de base – avec Hélène Gateau

Lorsque l’on a un chien à la maison, quelques soins de base doivent faire partie des rituels à instaurer. Il en va de l’hygiène et du bien-être de votre compagnon, mais aussi de du vôtre. Après tout, nos chiens partagent nos lieux de vie voire nos canapés ou nos lits.

Passons donc en revue les soins de base, avec l’aide d’Hélène Gateau, Dr Vétérinaire et heureuse propriétaire de Colonel, un Border terrier qui s’est prêté pour vous au jeu du modèle pour une petite démo en vidéo ⬇️

Pourquoi toiletter son chien ?

Contrairement aux chats, les chiens ne se toilettent pas entièrement seuls. C’est donc à nous de les aider à maintenir une bonne hygiène.

Pour la santé de la peau et du poil

Un bon brossage permet de se débarrasser des poils morts et, des saletés et des poussières, d’aérer le pelage et de stimuler la circulation sanguine au niveau de la peau. 

Pour faire le point

Le toilettage régulier permet aussi d’inspecter de près votre animal : pellicules, rougeurs, parasites… Observez la peau et le pelage de votre chien (tout comme ses yeux, ses oreilles, ses griffes), afin de repérer tout ce qui pourrait sortir de l’ordinaire.

A quelle fréquence ?

Selon le chien, le nettoyage des oreilles se fait une ou deux fois par mois ; pour les les yeux, c’est idéalement 2 à 3 fois par semaine.

Si possible, habituez votre chien aux manipulations (sans forcément faire le nettoyage au début) dès son plus jeune âge. Les passages à la loupe réguliers en seront facilités et, en cas d’otite ou conjonctive par exemple, le chien se laissera soigner plus facilement.

La fréquence de brossage

Elle dépend du type de poil. Les races à poils longs ou à la fourrure épaisse auront besoin d’un brossage quotidien ou presque, afin d’éviter les nœuds et amas de saletés. Les chiens à poils courts ou durs (comme Colonel) peuvent souvent se contenter d’une fois par semaine.

En période de mue, il pourra être intéressant de brosser votre chien un peu plus fréquemment. Cela l’aidera à se débarrasser du poil mort, que vous pourrez récolter sur une brosse (ou dans le jardin)… plutôt que sur vos vêtements (votre canapé, vos tapis…).

Quoi qu’il en soit, votre chien peut tout à fait apprécier le brossage, surtout si vous en profitez pour glisser un petit massage et de douces caresses. Les séances deviennent alors des instants de complicité.

Les bons gestes

Le brossage

Comme base, équipez-vous d’une carde et un peigne. Pour les poils longs, un peigne aux dents bien espacées démêle idéalement. Pour les poils ras, une brosse en latex accroche bien le poil et s’utilise en tenant la peau et dans le sens du poil.

Adaptez votre matériel au type de poils : long, court, ondulé, dur…  Il existe différents accessoires outils pour déméler, brosser, lustrer : du gant à picots en caoutchouc, au peigne fin, en passant par l’étrille.

Plus d’informations sur le brossage et le pelage, par ici

Le nettoyage des yeux

Si vous disposez d’un nettoyant oculaire en flacon, appliquez quelques gouttes sur une compresse et nettoyez les paupières. Pour enlever des saletés dans l’œil, on utilise uniquement des dosettes stériles. Calme et patience sont de mise : la plupart des chiens n’aiment pas trop qu’on leur touche les yeux.

Le nettoyage des oreilles

Versez d’abord une solution auriculaire dans le conduit auditif (les embouts sont adaptés), massez la base de l’oreille (généralement les chiens adorent ça), laissez le chien se secouer les oreilles et essuyez le pavillon avec un coton.

Sean McCormack, confrère chez, tails.com vous a préparé une vidéo ludique que vous pouvez consulter ici : https://youtu.be/Wg0NNeYKNDQ

La taille des griffes

Elle n’est pas toujours nécessaire (certains chiens s’usent naturellement les griffes) mais au besoin, vous pouvez utiliser une lime ou un coupe-griffe. Attention, il est essentiel de ne pas atteindre la pulpe pour ne pas blesser le chien. Ce geste peut s’avérer délicat donc n’hésitez pas à faire appel à votre vétérinaire ou à un toiletteur.

Laisser un commentaire